Voyager au Guatemala, un road trip de 2 semaines extraordinaire

Avec ma Gringa, nous voulions faire cette année un voyage dépaysant pour changer de nos City Break des derniers mois. Nous voulions de la nature, de la chaleur (en degré mais aussi humaine), et de l’histoire. De mon côté, j’ai toujours voulu aller vadrouiller en Amérique Centrale. Le choix était donc facile …ce sera le Guatemala !

Quand nous avons annoncé que nous partions pour deux semaines au Guatemala, notre entourage a été très réticent, notamment pour des questions de sécurité et de dangerosité (dont vous pourrez retrouver un article détaillé ici). Ceci ne nous a pas arrêté pour autant ! 

Nous avons pris les précautions d’usage en nous informant sur le site de diplomatie.gouv.fr et les différents forums afin de préparer notre voyage.

Les semaines passent, et c’est déjà l’heure du départ. C’est parti pour un voyage de 21h, avec 2 escales !

Notre itinéraire pour ces deux semaines de vadrouille

Arrivés sur Ciudad de Guatemala, nous avons fait comme la plupart des voyageurs et sommes directement parti pour notre premier point d’intérêt : 

Livingston

Nous voulions du dépaysement, et n’avons pas été déçu par cette première étape en terres Garifunas, communauté qui tire son histoire de la période esclavagiste américaine. De la capitale, il faut compter 5h de bus pour se rendre à Puerto Barrios puis 30mn de lancha (petit bateau à moteur) pour enfin atteindre Livingston.

Premier constat, le pays est vert, très vert ! 

L’ambiance y est décontractée et naturelle, les locaux sont accueillants et curieux, et le cadre est vraiment sympa. Les cris des oiseaux y règnent en maitre (les aboiements de chiens aussi)

Nos activités à Livingston :

1/ Playa Blanca :

Très belle plage de sable blanc en mer des Caraïbes aménagée pour se prélasser au soleil (parasols en feuilles de palmier et Hamacs, petit bar de plage, toilettes et douches). Un lieu idéal pour nous remettre du décalage horaire et du looooong voyage. Un savoureux moment de détente où le Gringo et la Gringa ont apprécié se prélasser! 

Et par la même occasion, premier bain pour nous dans la mer des Caraïbes 

2/ Los siete Altares :

Belle surprise également. Le site offre plusieurs piscines et petites chutes d’eau naturelles très sympathiques et amusantes à visiter. Petit conseil si vous souhaitez vous y rendre, assurez-vous avant d’y aller que les rivières sont suffisamment chargées. En effet, en absence de pluie sur une période prolongée, les rivières sont asséchées et la magie du lieu disparait. Ce serait dommage de se déplacer pour être déçu 

3/ Balade sur le Rio Dulce et visite du Castillo de San Felipe de Lara :

Rien que pour la balade sur le Rio en lancha, cela en vaut la peine. En revanche, la visite du Castillo peut être facilement évitée si vous comptez vous rendre sur la ville de Rio Dulce pour rejoindre Flores ou El Remate par la suite. Au cours de cette descente du Rio, nous avons pu admirer un champ de nénuphars ainsi qu’une petite île, type mangrove, où de nombreux oiseaux, au drôle de ‘chant’, ont élu domicile. 

Le petit fort, datant du XVI-XVIIème siècle, avait pour objectif de protéger l’entrée du lac Izabal des attaques pirate, et ainsi sécuriser le commerce de la couronne espagnole. Dans son histoire, il a tout de même été détruit une fois et reconstruit par la suite.

Après Livingston, nous avons pris le chemin de El Remate pour aller admirer les sites Maya, l’un de mes rêves de gosse 

Quand nous avions préparé notre voyage, je me rappelle que nous étions dits avec ma Gringa que la route serait rapide et plutôt facile…et bien non !

Une première partie de 1h45 en lancha sous une pluie battante (on ne se plaint pas, ça arrive sous les tropiques). Vient ensuite une attente de 1h30 pour le départ en bus pour Santa Elena et un trajet de 4h, dont 1h30 debout faute de place assise (ça rappelle le RER aux heures de pointes ça).

Arrivés à Santa Elena, nous avons été victime de notre manque de lucidité et avons été ‘escroqués’ (retrouvez nos anecdotes de voyages ici).

El Remate, Tikal, Yaxha

D’abord, pourquoi El Remate et pas Flores ? Et bien tout simplement parce que nous voulions optimiser le temps. 

El Remate est situé plus proche des deux sites et cela nous permettait de nous épargner 30-45mn de trajet aller pour le tronçon Flores-El Remate à chaque fois. Et comme au niveau temps nous étions restreint, cela nous a rendu service.

Nos activités sur El Remate :

1/ Promenade sur le bord du lac Petén Itza et visite du Cerro Cahui :

Ma Gringa et moi avons eu un véritable coup de cœur pour ce lac. Il faut dire que de nombreux pontons l’agrémentent, que les couleurs sont magnifiques, et que les couchés de soleil sont majestueux. Pas mal d’activités sont envisageables, comme une balade en lancha sur le lac, location de canoé ou aller à la rencontre des crocodiles de nuit (oui, il y a des crocodiles, renseignez-vous auprès des locaux avant de prendre un bain !) 

Nous avons également réalisé la petite rando du Cerro Cahui qui permet de grimper un peu en hauteur afin d’avoir plusieurs points de vue sur le lac, ainsi qu’un petit site archéologique à visiter. La promenade est sympa, on entend uniquement le chant des oiseaux et quelques singes hurleurs au loin. La grande boucle fait entre 3 et 4 km et se fait relativement facilement, une bonne paire de chaussures, beaucoup d’anti moustiques, et c’est bon !

2/ Yaxha, une très belle surprise 

Lors de notre préparation, nous nous étions renseigné, et nombre de voyageurs nous l’avaient déconseillé pour son manque d’intérêt par rapport à Tikal.Je peux vous dire que nous ne sommes pas du tout du même avis. Nous avons adoré Yaxha, et pour certains aspects, l’avons préféré à Tikal…pour vous dire  

La fréquentation est bien moins importante, ce qui vous laisse vraiment la sensation d’être seul à profiter du site en mode Indiana Jones ! 

Yaxha, c’est aussi le troisième site d’importance au Guatemala et compte plus de 500 structures, nombre d’entre elles sont encore ensevelies sous terre, mais de nombreux temples et pyramides sont entièrement visibles. Monter pour la première fois sur l’une des pyramides et un sentiment difficilement descriptible. C’est à la fois une joie et une profonde admiration.

3/ Tikal et sa majestueuse Gran Plaza

Même si plus haut, nous disons avoir eu un penchant pour Yaxha, cela n’enlève en rien la magie de Tikal. Le site est tout simplement impressionnant par sa taille. Une seule journée sur place ne permet de pouvoir visiter qu’un tiers du site !
Nous avions choisi de visiter le site pour le lever du soleil. Réveil très matinal pour un départ à 3h30 afin de pouvoir être assis sur le temple IV, le plus haut du site à 62m…premier fail du voyage, trop de brouillard, nous n’avons même pas vu un petit rayon de soleil, mais rien que pour la magie du moment et le plaisir d’entendre la forêt s’éveiller petit à petit, ça en valait la peine.


Et que dire de la Gran Plaza, avec le temple du Jaguar qui fait face au temple des masques. Quand nous sommes arrivés sur place, nous sommes restés béat d’admiration tant le spectacle était magnifique.

Ce qui est marquant sur le site, c’est l’atmosphère qui y règne. Nous en avons pris plein les yeux. Nous avons pris plaisir à observer des toucans, des singes araignées, des coatis et des singes hurleurs, en plus de toute cette flore environnante qui donne un côté mystique à ces sites mayas.

Pour la petite info en plus, les fans de Star Wars pourront être ravi de prendre une photo d’une des scènes du film…je vous laisse la trouver sur le net 

Une fois les sacs à dos bouclés, nous avons fait les fainéants…nous avons pris un avion depuis Flores jusque Ciudad de Guatemala. Entre l’économie financière du bus ou l’économie de temps, nous avons fait un choix. Il faut savoir que le même trajet en bus dure une dizaine d’heures contre 50mn en avion (et nous a coûté 120€ par billet).

Une fois atterri nous avons filé pour Antigua !

Antigua, jolie petite ville coloniale

Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, Antigua est une petite ville au style coloniale très charmante. Ses rues pavées et ses habitations colorées nous ont enchanté. La ville se visite très facilement à pied en flânant sans trop se soucier de la direction.

Nous avons apprécié nous perdre dans ses rues à la découverte des vestiges religieux, et des points d’intérêt tels que l’Arco Santa Catalina, l’église de la Merced ou encore la cathédrale de Santiago.

Une petite balade à pied vous mènera sur un mirador offrant une superbe vue sur la ville et ses 3 volcans qui l’entoure : Fuego, Agua, Acatenango, magnifique ! 

Volcan Acatenango en éruption

En revanche, il s’agit aussi d’un des coins les plus fréquenté par les touristes au Guatemala, les prix y sont ajustés (que ce soit pour le logement, la restauration, les visites…) !

Du fait de sa ‘sur’ fréquentation, c’est une des parties du voyage que j’ai un peu moins apprécié. Les vendeurs de rue sont plus insistant et les moments de répits sont plus rares.

 En dehors de la visite tranquille de la ville, nous voulions en profiter pour réaliser la petite randonnée du volcan Pacaya pour admirer les coulées de lave qui en ont fait sa réputation. Au programme, une marche 1h30 pour avaler le dénivelé positif de 500m pour en prendre plein les yeux et admirer par la même occasion le couché de soleil.

Le Pacaya aura été l’EPIC FAIL de notre voyage

Tout est mal parti dès le début, un départ d’Antigua 30mn plus tard que prévu, une panne du van sur la route qui nous a bloqué 35mn, et enfin un guide introuvable sur le site qui nous aura couté 20mn supplémentaires. Au total, ce sera 1h25 de retard.

Quand nous nous sommes finalement élancés pour l’ascension, j’avais déjà un mauvais pressentiment. Le temps avait changé et était devenu menaçant, la luminosité se réduisait de plus en plus et l’heure d’arrivée en haut du volcan me paraissait tardive (aux alentours de 18h).

Ça n’a pas manqué ! Nous avons terminé le dernier tiers de l’ascension de nuit (heureusement que j’avais une frontale et une lampe torche), et, arrivés à une vingtaine de mètres du spot d’observation le couperet tombe…nous devons rebrousser chemin. La raison, une personne s’étant légèrement blessé, les guides ne voulaient pas prendre le risque d’un autre incident.

Si vous vous rendez sur le Pacaya, surtout pour le coucher du soleil, les agences ne vous le disent pas forcément, prévoyez une bonne paire de chaussures (j’en ai vu en tongues !), une frontale par personne (beaucoup n’avaient rien d’autre que la torche du smartphone) et une veste pour vous réchauffer car les degrés chutent un peu en haut (2 350 m d’altitude)

La petite rando n’est pas difficile. Ça grimpe pas mal mais ça se fait assez facilement. Elle est annoncée comme étant de niveau moyen mais je suis convaincu que l’effort en vaut largement la peine…si ça se passe mieux que ça ne l’a été pour nous  

Tant pis pour nous, nous remettrons notre « baptême » de lave à plus tard.

En tout cas, tous les randonneurs que nous avons croisés nous ont dit que c’était extraordinaire.

Malgré un rendez-vous raté avec le Pacaya, nous avons continué notre retour pour atteindre notre dernier point de chute

Panajachel, sur les bords du lac Atitlan

Destination très appréciée des touristes étrangers, nous y avons rencontré nombre d’américains et canadiens venant pour une retraite yoga, méditation, ou fêtes.

Ça aura été pour nous finalement, l’étape la moins appréciée du voyage car le rapport avec les locaux était moins authentique. Du fait de son succès, les guatémaltèques en profitent pour vendre toutes sortes de souvenirs (cela dit moins chers qu’à Antigua), de nombreux bars résonnent dans tous les coins le soir et plusieurs restaurants de cuisine internationale se multiplient en se rapprochant du lac.

Notre principal regret aura été de résider sur Panajachel et non sur San Marco la Laguna, qui est réputée plus calme et moins fréquentée. 

Le lac Atitlan n’en demeure pas moins magnifique pour autant. La vue est très agréable avec ces trois volcans majestueux.

Nos activités autour du lac Atitlan :

1/ Visite de la réserve d’Atitlan

Situé à une vingtaine de minutes à pied de Pana, ou une petite dizaine en tuk tuk s’il tombe pas en panne, la réserve est très agréable à visiter. Nous n’avons pas vu passer les heures tellement on y était bien. La réserve offre un accès à une plage en bordure du lac où nous nous sommes retrouvés tout seuls et en avons profité pour nous prélacer un loooong moment. 

Il est aussi possible, en traversant plusieurs ponts suspendus, faire le tour de la réserve pour admirer une petite cascade et, très rapidement pleins de coatis qui viennent faire les cureux et se prêtent à une séance photo sans se faire prier.

2/ Visite de San Juan la laguna, à l’opposé de Pana

Après une traversée du lac en lancha (attention ça peut vite mouiller), nous avons visité le petit village de San Juan. Mignon petit village qui commence à être de plus en plus fréquenté, il offre la possibilité de visiter des plantations de café mais aussi de faire des visites guidées communautaires.

Nous avions un autre objectif, partir à l’assaut du mirador pour admirer la vue sur le lac et le volcan le plus proche.

La marche se fait facilement, 15mn de grimpette, et vous pourrez profiter d’une très jolie vue du lac.

Cette dernière étape marquait la fin d’un road trip extraordinaire. Il était, pour nous, l’heure de retourner vers la capitale pour prendre notre avion direction Paris.

Nous nous en retournons les yeux remplies d’images fabuleuses et des souvenirs incroyables.

Outre des paysages magnifiques, nous avons aussi fait de chouettes rencontres sur la route, que ce soit avec d’autres voyageurs mais aussi avec des locaux. Je repense à Felipe, croisé à plusieurs reprises à El Remate qui, sous ses airs un peu désabusés, aura été source de beaucoup de conseils et d’anecdotes sur le Guatemala. Si vous allez par là-bas aucun doute que vous tomberez sur lui !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :