Visiter le Guatemala, quand partir, sécurité, coût…les infos clés

Lorsque je préparais mon road trip au Guatemala, je me suis rendu compte que de nombreuses personnes connaissaient mal ce pays, et avaient beaucoup d’idées reçues, notamment autour de la sécurité et la dangerosité.

Le Guatemala est situé en Amérique centrale, au sud du Mexique. Il est frontalier avec le Mexique donc, le Belize, et le Honduras. Le pays est bordé par la mer des Caraïbes à l’Est, et l’océan Pacifique à l’Ouest.

Si vous voulez un retour complet sur notre aventure, c’est ici ; et si vous voulez des idées de quoi faire là-bas, c’est là.

Les infos générales :

–        Superficie : 109 000 km² -> 6 fois plus petit que la France

–        Nombre d’habitants : 16 millions d’habitants -> 4 fois moins que la France

–        Langue parlée : L’espagnol est la langue officielle mais 23 autres dialectes sont parlés selon les régions (principalement d’origine maya, et une d’origine garifuna)

–        Monnaie : le Quetzal -> 1€ = 8 Quetzales

–        Emblème du pays : le Quetzal -> L’oiseau national

–        Décalage horaire : 7h en hiver / 8h en été

La sécurité :

Le Guatemala souffre de sa sulfureuse réputation. Il est vrai que c’est un pays où le taux d’homicides volontaires atteint 27 pour 100 000 habitants (données de 2015) parmi le top 15 des pays avec les plus forts taux.

Plusieurs raisons peuvent expliquer la situation du Guatemala, son histoire mouvementée, la pauvreté, la proximité avec le Mexique et le développement du narcotrafic, et la constitution de gang parmi les plus violent, les Maras.

Il est important de connaitre ses infos afin d’être conscient du contexte et du mode de vie des guatémaltèques. Cependant, concernant le taux d’homicides volontaires, il est important de souligner que ceci concerne principalement des règlements de comptes entre gangs.

Vous me direz que, présenté ainsi, le niveau de sécurité parait préoccupant mais ce n’est pas ce que j’ai pu constater lors de mon voyage. Les risques les plus probables auxquels un voyageur peut être exposé au Guatemala sont, le vol à l’arrache, le pickpocket, le piratage de carte bleue.

Pour ma part, et après en avoir également discuté avec plusieurs autres voyageurs pendant mon séjour, je n’ai rien vu ou entendu de particulier. Nous nous sommes promenés le jour, le soir, et à aucun moment n’avons ressenti un sentiment d’insécurité.

Comme pour tout voyage en Amérique centrale, Amérique du Sud, ou même Asie du sud Est, il convient d’être vigilant à ses affaires personnelles et d’écouter son instinct. Si vous êtes du genre à vouloir sortir des sentiers battus et donc des coins touristiques, je vous conseille de vous renseigner auprès des agences locales des risques à prévenir

Je vous conseille également de vous rendre sur le site de diplomatie.gouv pour obtenir plus d’informations sur la sécurité mais également les formalités de voyages

Quand partir :

Se déplacer au Guatemala :

Il existe plusieurs modes de transports au Guatemala qui vous permettront d’atteindre votre destination, les prix vont du plus économique au plus cher.

–        Les Chicken bus : d’anciens cars scolaires américains qui ont été stylisés et permettent de rejoindre les différentes villes. C’est le mode de transport le moins onéreux pour se déplacer

–        Les compagnies de bus : Litegua, Fuente del Norte, Linea dorada, Maya de Oro…qui desservent la plupart des villes guatémaltèques pour un prix raisonnable selon le type de classe choisit (économique, premium, clase Oro)

–        Les shuttles : van de compagnies privées qui sont principalement à destination des touristes. Les prix sont plus élevés que les autres modes de transports mais plus confortables aussi.

–        L’avion : Deux lignes sont ouvertes : la capitale –Flores (nord du pays) et la capitale – Puerto barrions (est du pays).

–        Dans les villes : vous aurez la possibilité de prendre également le taxi (jaune de préférence, ou blanc), de prendre un tuk tuk, une lancha pour traverser un lac, le Rio, visiter, ou louer un vélo.

Le coût d’un voyage : (prix de 2019)

En dehors du prix du billet d’avion, dont vous pouvez regarder sur skyscanner, le coût de votre voyage sur place est raisonnable, voire très raisonnable.

Ci-dessous, quelques exemples de ce que nous avons payé pour notre séjour :

–        Hôtel/guesthouse : Comptez entre 20 et 35€ la nuit. A ce prix, vous aurez quasiment tout le temps toilettes et douches privées. Les prix sur Antigua sont plus élevés et bien souvent au-delà de 30€

–        Transports :

o   Chicken Bus : Comptez entre 1 et 2€ de l’heure environ. Exemple : un trajet Ciudad Guatemala – Puerto Barrios : 5h de bus 7€

o   Bus : Comptez entre 2 et 4€ de l’heure environ. Exemple : un trajet Rio Dulce – Flores : 4h de bus 8€ (en classe économique)

o   Lancha : pour rejoindre Rio Dulce depuis Livingston : 90 quetzales, 11€

o   Tuk tuk : tous les déplacements dans Panajachel sont plafonnés à 5 quetzales par personne, 0,60€

–        Restauration : il y en a pour toutes les bourses mais vous serez capable de bien manger pour environ 4-5€ par personne. Cela peut aller de 2,50€ pour un tacos dans la rue à Panajachel à 11€ pour un bowl au saumon dans un restaurant jap d’Antigua

–        Visites : Beaucoup d’entre elles sont très accessibles et ne coûtent pas cher. D’autres qui sont plus fréquentés sont plus élevés

o   Tikal : ticket d’entrée sur le site pour le lever du soleil 31€, sinon 19€

o   Yaxha : ticket d’entrée sur le site 10€

o   Réserve d’Atitlan : ticket d’entrée 10€

o   Mirador de San Juan sur les bords du lac Atitlan : ticket d’entrée 1,20€

o   Pacaya : ticket d’entrée 6€

Au global, notre voyage nous a coûté environ 35€ par jour et par personne (hors billet d’avion) mais il était possible de faire moins cher.

S’il vous reste des questions autour de ces thèmes, n’hésitez pas à commenter cet article. Je me ferai un plaisir de vous répondre !

4 commentaires sur « Visiter le Guatemala, quand partir, sécurité, coût…les infos clés »

  1. J’ai lu à plusieurs reprises sur des sites divers que les postes ne fonctionnent pas au Guatemala depuis 2017. Vous y étiez récemment, la situation a t’elle évoluée ?…
    Merci d’avance pour votre réponse
    Véronique

    J'aime

    1. Bonsoir Véronique,

      S’il s’agit des services postaux, je ne saurais pas vous répondre, n’ayant pas eu à m’en servir.
      Sauf si je me trompe dans mon interprétation, et auquel cas, je vous invite à me corriger.

      Navré de ne pas pouvoir vous en dire plus.
      El Gringo

      J'aime

    1. Bonjour Charly,
      Certaines zones peuvent le nécessiter (région de Peten par exemple ou dans des zones rurales reculées) en cas de séjour prolongé.

      Personnelement, j’ai jugé pas nécessaire de prendre un traitement pour la durée de mon séjour.

      Je te conseil le site pasteur.fr pour avoir plus de détails par rapport au palu.

      Bonne journée !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :